Olivier Bodart

Après moi le désert

Un ancien enseignant parisien expatrié dans le désert californien attend l’arrivée sans cesse différée de sa compagne dans un bâtiment encore vide que ces deux citadins, formés aux arts de l’image, veulent transformer en école de photographie – ce lieu leur servira aussi d’habitation. Mais un imprévu dans le projet du couple oblige le narrateur à dissimuler sa présence aux yeux des autorités. Bientôt, la situation se délite, et c’est toute son existence sur internet qu’il doit faire disparaitre. Après avoir commencé à abattre des cloisons et senti des odeurs étranges dans les lieux où il se cache, il finit par s’aventurer au-dehors, alors même qu’une vague de chaleur et l’apparition d’un nouveau virus rendent les déplacements complexes.
Pour survivre dans ce nouveau désert – un désert également intérieur – et tenter d’apprivoiser un territoire qui de paradisiaque lui est devenu hostile, le narrateur n’a plus qu’une solution : hanter et inventer des vies hors du commun. La réalité va se dissoudre progressivement et l’errance devenir quête.
Roman de l’effacement, Après moi le désert parvient à être à la fois drôle et poignant, réaliste et mystérieux, offrant un portrait troublant d’une certaine Amérique anonyme et celui, encore plus troublant, d’un homme cherchant à disparaître…

A paraître le 4 janvier 2023

A paraître le 4 janvier 1923

A paraître:

Contraint de dissimuler sa présence dans l’imprimerie désaffectée qu’il vient d’acquérir en Californie, le narrateur finit par perdre tous ses repères. Que fait-il ici au beau milieu du désert de Sonora, dans ce bâtiment vide qui semble habité par des esprits, alors qu’au-dehors sévit la canicule et qu’une épidémie rend complexe tout déplacement ? A force de tourner en rond, notre homme décide de s’aventurer dans l’immensité du paysage. Chemin faisant, il fera d’étranges rencontres : le spectre d’un policier rongé par la culpabilité dont il imagine la part biographique manquante, le mythique campement de Slab City, où survivent des hommes et des femmes s’étant affranchi des diktats sociaux, une ville fantôme dotée d’un monument célébrant la mémoire de l’humanité… L’homme serait-il un désert dans le désert ?

Roman de l’effacement, tour à tour absurde, cocasse et poignant, Après moi le désert nous offre, à travers les errements d’un homme avide d’évasion, le portrait troublant d’une certaine Amérique anonyme et celui, encore plus troublant, d’un homme que la réalité semble abandonner peu à peu et qui s’en remet à son imagination pour ne pas sombrer tout à fait dans d’inquiétantes limbes désertiques.

En librairie le 12 octobre

Nos livres en numérique

Notre catalogue numérique est riche de plus de trente titres et notamment nos derniers livres parus :

  • Le livre de toutes les intentions, Marin Malaicu-Hondrari
  • Un corps tropical, Philippe Marczewski
  • S’en aller, Sophie d’Aubreby
  • L’Aiguilleur, Bertrand Schmid
Mise à jour…
  • Votre panier est vide.