Iain Sinclair

Quitter Londres

« Je sentais que Londres, ma ville depuis plus de cinquante ans, était aspirée dans un vortex de vide. » C’est ainsi que Iain Sinclair, figure monumentale de la scène littéraire anglaise, résume la fin de sa trilogie londonienne, Quitter Londres.

Avec lui, les fantômes des murs ancestraux de la ville se mettent à chuchoter à nos oreilles, les pierres racontent ce qu’elles ont vu ou vécu depuis des siècles, les hélicoptères et les caméras de vidéosurveillance témoignent face au lecteur.

Rentrée littéraire 2018

Le collectif inculte à l’honneur à Berlin

Qu’est-ce que « l’Europe » – c’est la question qui se trouve au cœur de nombreux débats actuels. Aujourd’hui, tandis qu’il existe un fort consensus sur la nécessité de réformer les institutions de l’Union Européenne, le débat s’est depuis longtemps transformé en débat identitaire. Dans le contexte de désorientation qu’engendre la globalisation, le terme « Europe » a été massivement récupéré par des mouvements identitaires et par la nouvelle droite qui conçoivent l’Europe comme « un fait » existant dans la longue durée d’un certain « Occident » et qu’il s’agit de défendre contre les intrusions du monde. La rencontre veut envoyer un signal clair destiné au grand public, pour rendre au terme « Europe » son ouverture et livrer des arguments pour une conception alternative.

Le collectif inculte (Mathias Enard, Maylis de Kerangal, Mathieu Larnaudie, Hélène Gaudy, Arno Bertina & Oliver Rohe) débattra à Berlin avec des auteur.e.s d’horizons divers. Partant du fait que la question du monde et de la posture vis-à-vis de celui-ci est de nature esthétique (Auerbach), et que la « politique de la littérature » (Rancière) est immanente à cette question de représentation, la discussion prendra comme point de départ l’écriture.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.