Jérôme Bonnetto

La certitude des pierres

Ségurian, un village de montagne, quatre cents âmes, des chasseurs, des traditions. Guillaume Levasseur, un jeune homme idéaliste et déterminé, a décidé d’installer une bergerie dans ce coin reculé et paradisiaque. Un lieu où la nature domine et fait la loi. Accueilli comme une bête curieuse par les habitants du village, Guillaume travaille avec acharnement ; sa bergerie prend forme, une vie s’amorce.

Mais son troupeau pâture sur le territoire qui depuis toujours est dévolu à la chasse aux sangliers. Très vite, les désaccords vont devenir des tensions, les tensions des vexations, les vexations vont se transformer en violence.

La certitude des pierres est un texte tendu, minéral, qui sonde les âmes recroquevillées dans l’isolement, la monotonie des jours, l’hostilité de la montagne et de l’existence qu’elle engendre, la mesquinerie ordinaire et la peur de l’inconnu, de l’étranger.

D’une écriture puissante, ample, poétique, Jérôme Bonnetto nous donne à voir l’étroitesse d’esprit des hommes, l’énigme insondable de leurs rêves, et l’immensité de leur folie.

Auteur

Jérôme Bonnetto

Jérôme Bonnetto est né à Nice en 1977, il vit désormais à Prague où il enseigne le français. Après La certitude des pierres, Le silence des carpes (…)

Nos livres en numérique

Notre catalogue numérique est riche de quinze titres et notamment nos derniers livres parus :

  • Nos corps érodés, Valérie Cibot
  • Blockhaus, Mathieu Larnaudie
  • Cow-boy, Jean-Michel Espitallier
  • La certitude des pierres, Jérôme Bonnetto
Découvrir

 » L’efficacité de l’atmosphère anxiogène que Jérome Bonnetto met en place tient en partie à l’écriture de cette entité collective anonyme de banals villageois, qu’il parvient à rendre admirablement noire et pesante. « 

Zoé Courtois, Le Monde des Livres

 » La beauté de la langue et l’étreinte angoissante que fait naître l’histoire font de ce roman un régal ! « 

L’Arbre à lettres, Paris

 » Quand les traditions, le clan, la peur de l’inconnu alimentent la folie des hommes. Des âmes sombres, malheureusement universelles. « 

L’Escapade, Oléron-Sainte-Marie

 »  Quand un berger vient bouleverser les traditions ancestrales d’un petit village de montagne… La haine monte jusqu’à son incandescence ! Écriture tendue de la première à la dernière page. « 

Comme un roman, Paris

 » Un roman noir tragique et implacable à l’écriture minérale qui emprunte sa poésie et sa rudesse à la montagne, et sa force aux caractères de ceux qui l’habitent. « 

Le Divan, Paris

 » C’est l’histoire d’un village hors du temps, d’un conflit et de la bêtise des hommes. C’est fort, c’est noir et intemporel ! « 

Le grain des mots, Montpellier

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.