Sophie Poirier

Le Signal

Une femme tombe amoureuse. L’objet de cet amour a un nom : Le Signal. Construit entre 1965 et 1970 sur la côte sableuse aquitaine, cet immeuble d’habitations a permis à une population modeste d’accéder au logement « face à la mer ». Mais on a négligé l’érosion marine, accélérée par le réchauffement climatique. Aujourd’hui, Le Signal n’est plus qu’à neuf mètres du bord de dune. Les habitants ont été expulsés, l’immeuble désamianté. Sa destruction est prévue pour 2022.

Quand l’auteure, Sophie Poirier, le découvre en 2014, la rencontre est magique. Les appartements vides, parfois vandalisés, racontent tous une histoire, au fil de leur dégradation. C’est un lieu à explorer, une machine à rêver, un témoignage à la fois architectural, social, humain. Lentement, Sophie Poirier a tenté d’apprivoiser cet immeuble déserté, symbole de la grandeur et décadence des rêves immobiliers. Et peu à peu, Le Signal lui a livré ses secrets. Et, sans doute, lui a révélé quelque chose sur elle-même, ses peurs, ses espoirs.

Auteur

Sophie Poirier

Sophie Poirier est née en 1970 et habite Bordeaux. Elle a animé des ateliers d’écriture et écrit des chroniques pour divers supports culturels. Elle a collaboré avec (…)
  • ISBN : 9782360841462
  • Parution le 09/02/2022
  • 140 pages
  • 13.90

À enquêter sur un bâtiment vidé de ses habitants, Sophie Poirier construit et habite sa propre quête. Une belle architecture du temps et de l’intime.

C’est certes Le Signal, et autre chose, à dégager des décombres. Ça s’appelle la littérature.

Jérôme Delclos - Le Matricule des Anges

L’expérience est saisissante : ce n’est pas une maison hantée, mais l’immeuble qui est le fantôme d’une autre réalité venue hanter l’écrivaine. Relique des « trente glorieuses » et spectre sur le point de s’évanouir, Le Signal devient pour l’autrice le foyer des contradictions qui nous turlupinent aujourd’hui : « Je grandis dans les antithèses : ce qui était bon est devenu dangereux, ce en quoi il fallait croire n’a pas eu lieu, ce qui a été conçu comme un confort moderne et inaltérable va disparaître. » Le bâtiment « aurait pu (…) nous rappeler que nous sommes fragiles »– et c’est notre époque qui semble prise dans ce conditionnel passé sépulcral.

Pierre-édouard Peillon - Le Monde

Grâce à Sophie Poirier, l’imagination et l’amour habitent désormais cet immeuble déserté de la côte atlantique, victime, comme ses habitants depuis expulsés, de l’urbanisation délirante des années 70. Magnifique projet, superbe texte !

Une histoire d’amour hors du commun, entre une écrivaine et un immeuble : Le Signal. L’histoire d’un rêve immobilier ayant viré au cauchemar, du fait de l’érosion marine. Comment habiter un lieu abandonné, comment l’aimer, que retenir de sa dégradation : une enquête menée par Sophie Poirier, alliant sociologie et poésie.

Librairie le Divan - Paris

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.