Léo Strintz

L’Empire et l’absence

Dans un futur proche, il existe une ville où les habitants ont adhéré au « feuilleton ». Désormais leur vie est filmée, montée, aiguillée, mise en forme pour la télévision par celui que l’on appelle « le Roi ». L’homme est un démiurge, artiste fou, mégalomane et mélancolique qui use de l’existence des habitants de la ville pour nourrir ce grand récit qu’il tisse, jour après jour.

Rebelle à ce système, Magnus Gansa, un jeune homme solitaire, s’évertue à mener une vie sans événement et sans interaction. Son but : rester invisible afin de demeurer extérieur aux séries de la ville. Lorsque Lo DeLilla, ancienne héroïne du feuilleton, présente ses milliers de peintures élaborées à partir d’une machine restituant ses images mentales, Magnus y voit un acte révolutionnaire…

Peut-être une porte de sortie, une alternative au feuilleton. Et si chacun pouvait devenir maître de sa création, de son existence ? Au sein de l’Empire des séries, va alors démarrer pour Magnus une longue quête qui va le mener au cœur de cette mystérieuse ville et de son roi.

Avec L’Empire et l’Absence Léo Strintz signe un premier roman magistral, total, d’une ambition folle, un roman-monde. De la personnalisation de l’art à la disparition des oiseaux, L’Empire et l’Absence n’est pas un récit à clé, pas une allégorie contre la télé-réalité, pas une alarme contre la pulsion de mort d’une civilisation en bout de course. Ou peut-être que si.

Auteur

Léo Strintz

Léo Strintz est né à Paris. Il a étudié le cinéma et la télé-réalité américaine, et travaille aujourd’hui pour des séries de romans graphiques en ligne. En (…)

Un des premiers romans parmi les plus ambitieux de cette rentrée, qui porte sur ce que notre société pourrait devenir, un regard acéré et imaginatif qu’on a rarement vu.

Alain Nicolas - L'Humanité

Il est parfois des œuvres totalement hors normes, qui ne relèvent ni de la « blanche », ni du « genre », c’est le cas du roman de Léo Strintz, paru en aux éditions Inculte, qui nous paraît être un ovni dans le paysage littéraire français. […] Disons le tout net : cela faisait longtemps que nous n’avions pas lu un roman d’anticipation français aussi baroque (depuis Dantec, peut-être), aussi brillant et subtil, de surcroît écrit dans une langue superbe, fluide, poétique.

https://d-fiction.fr/leo-strintz-derriere-lempire/

Xavier Boissel

Ce garçon est un génie. J’ai lu son livre admirative, éblouie.

Sarah Chiche

L’empire et l’absence est une fracassante entrée en littérature qui va devenir un culte. Proprement impressionnant.

Renaud Monfourny

Un astre d’une intensité hors du commun […], presque l’œuvre d’une vie. Un tour de force, un diamant indescriptible.

https://d-fiction.fr/entretien-avec-leo-strintz/

Caroline Hoctan

Dense. Somnambulations dystopiques et mélancoliques. Culte, demain.

https://www.instagram.com/p/CHsGi5EnNJ2/

Anthony Raffé, Radio Balistiq

Il y a dans ces pages quelque chose qui désarçonne : est-ce l’univers sombre et mystérieux ? Les personnages cherchant leur destinée ? L’écriture dense et foisonnante ? […] L’Empire et l’Absence » est un roman détonnant et étonnant, qui bouscule le lecteur pour mieux l’égarer dans les méandres sombres de son univers.

https://eterneltransitoire.wixsite.com/eterneltransitoire/post/lempire-et-labsence

Quentin Perissinotto, Eternel Transitoire

Un livre incroyable, extrêmement inventif […], une volonté de faire littérature, de construire littérature.

Lettres It Be

Il y a tout dans ce livre si dense qu’en parler est quasi impossible tant la densité du récit et la qualité de l’écriture me font sentir si petit. […] Achetez le, lisez le, offrez le, parlez en. Bref lire ce roman fut une splendeur.

https://www.instagram.com/p/CG0Jg8JnpSK/

Charlie et ses drôles de livres

Une gifle stylistique en slowmotion. […] Le tour de force réside dans l’équilibre qu’a su mettre l’auteur entre le drame et la manière de le raconter. […] Un livre qui marque et qui ouvre sur d’autres horizons, qui posent des questions auxquelles on a peur de se confronter.

https://www.instagram.com/p/CHVTZPGH9PH/

Apcalipticart

Très intense, complexe, créatif, intelligent, surprenant, atypique et hypnotique : quel livre-pieuvre hors-norme aux tentacules puissantes plongeant dans l’intériorité des êtres aux profondeurs abyssales, troubles et captivantes ! Un grand auteur-démiurge surgit, ici.

https://www.instagram.com/christophe.vi/

Christopher Villéger

Une expérience puissante, sidérante, déstabilisante. […] L’épilogue est de toute beauté, tant dans la forme que dans le fond.

Erwan Larher

Je peux vous garantir qu’il s’agit d’un premier roman magistral.

http://rtbf-pod.fl.freecaster.net/pod/rtbf/geo/open/J/Jmd11LgbJu.mp3

Eddy Caekelberghs, Majuscules, RTBF

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.